Mot-clé - hisse et oh

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 23 septembre 2008

PC du bord: un ultra portable.

J'ai acquis quelques jours aprés sa sortie en France le tout premier ultra portable fabriqué par Asus le maintenant bien connu EeePC 701. Décrié par les uns, adulé par les autres, beaucoup semblent avoir des choses à dire sur ce type d'ordinateur particulierement et malheureusement souvent ceux qui n'en posséde pas un...

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA EeePC 701 et son écran 7" côte à côte avec un GPS portable traceur considéré de grande taille un Explorist XL de Magellan, cartes vectorielles quasiment indispensables pour l'un comme pour l'autre, pour rester lisible.

A l'époque, vendu exclusivement avec une distribution trés limitée et sans interêt de Linux: xandros j'avais choisi et ce malgrés la faible capacité de la mémoire interne faisant office de disque dur (4Go) d'y installer Windows XP,
Les raisons de ce choix sont multiples: premièrement, j'en parlais ci-dessus, la limitation de xandros, ensuite et ça n'engage que moi, mon amour trés modéré pour les distributions linux pour tout autre chose que ce pourquoi elles ont toujours étaient faites, la servitude réseau et enfin la richesse et le vaste choix de logiciels pouvant avoir un interet à bord et biensûr la facilité pour trouver des pilotes (de mon GPS par exemple).

Beaucoup se pose la question de l'interêt d'un ultra portable vis a vis d'un portable de taille plus conventionnel tant il est vrai que l'offre tarifaire en entrée de gamme est proche et les spécifications techniques toujours, en tout cas souvent, à l'avantage du portable "standard". La question est légitime c'est surtout sur cela que j'aimerais m'étendre, un peu.

Taille de l'ecran :

Il faut reconnaitre et en toute honneteté qu'un écran de 7",9" ou même 10" est infiniement, et c'est une évidence, moins lisible que peut l'être un écran de 13" à 19". C'est particulièrement vrai pour un usage de tracés en navigation maritime. Il s'agit du plus important point négatif de la solution ultra portable.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA Ugrib pour recevoir des fichiers gribs meteo, pleinement exploitable sur un 7"

Capacité de stockage de données :

C'est uniquement vrai pour l'Eeepc 701, la capacité de stockage est vraiment tres limité. 4Go c'est tres vite rempli et c'est particulièrement vrai avec windows XP (préféré d'ailleur si vous possedez une license, une version 2000).
J'ai dû en ce qui me concerne m'équiper d'une carte mémoire SDHC de 4Go supplémentaire pour l'installation de tous les programmes dont j'avais besoin.
Je conserve et stock mes données courantes,photos, vidéos, musiques, docs et documents divers bref tout ce qui prend énormement de place, sur un disque-dur externe, mais ça je le faisais deja avant. Malgrés cela je dois tres fréquement faire du ménage et libérer de l'espace, Ce n'est pas extrêmement pénible dans la mesure où j'ai pris l'habitude de le faire depuis des années avec des sytemes d'exploitations sales et bordeliques par nature comme peuvent l'être windows ou linux mais c'est une contrainte et exige de la rigueur.
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA le genial XnView pour la manipulation des photos sans attendre d'être rentré à la maison ne reclame que peu de ressources même sur des photos trés haute résolution

Puissance :

Les ultra portables et particulièrement les EeePC ne sont certes pas des foudres de guerre mais à moins que vous soyez un feru de jeux video ou de compression video voir de réalisation de film d'animation numérique cet argument est totalement ridicule.
Soyons trés clair: pour tout, absolument tout ce dont vous pourriez avoir besoin à bord un malheureux Eeepc 701 sous windows XP est largement sur-échantillonné. Web, mail, navigation, météo, msn ou irc, retouche et gestion de photos, traitement de texte ou tableur, lecture du dernier film divx à la mode ou de mp3, streaming radio ou video, rien de tout ça est hors de porté d'un ultra portable quelqu'il soit et il s'en chargera dans un confort plus qu'acceptable.
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA lecture video pour occuper les enfants un jour de pluie, ici Mplayer et le film liberté Oléron. Attention au disque dur externe (ici un 2,5") qui peut augementer de manière significative la consommation

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA navigation WEB et internet en WIFI, ici le navigateur Opera sur le forum de Heo, mais Internet Explorer ou Mozilla/Firefox fonctionne tout aussi bien

Encombrement:

Un point, bien évidement en faveur des ultra-portables, facile à transporter, à ranger, à cacher, ça se glisse n'importe ou et se fait oublier, dans la table à carte, dans un équipé ou encore dans le sac de madame,

Autonomie et consommation :

Quand on a un gros bateau, doté d'un parc de batteries de 500Ah, d'un moteur inboard avec alternateur de 150 A, d'un groupe 2000 W, d'une éolienne dernier crie, de 300 W de panneau solaire et que de toute façon on reste branché au quai et a sa borne 220 V à longueur d'année alors ça n'a pas beaucoup d'importance, dans ce cas, exite l'ultra portable phénoméne de mode, on ne regarde pas au W prés, on tape dans du lourd et fait usage de la fée électricité sans compter... Mais quand on navigue à bord d'une petite unitée avec moteur hors-bord, petite batterie de servitude de 60Ah, qu'on est sur un coffre à l'année et que chaque Ampére est compté alors là la grande autonomie (jusqu'a 3h30-4h00 pour un Eeepc 701) et la faible consommation (entre 10w et 20w pour l'Asus EeePC 701 contre 20w a 50w pour un portable conventionnel) est importante.

Vous retrouverez ici un dossier trés complet sur la consommation réel du EeePC 701 dans diverses circonstances.



Récapitulatif des avantages et inconveniants d'un ultra portable à bord :

+ autonomie
+ consomation électrique
+ encombrement
+ un vrai PC tout à fait adapté à un usage à bord
+ absence de disque dur

- lisibilité de l'écran
- capacité de stockage de données (EeePc 701)
- ratio puissance/prix

vendredi 08 août 2008

Pas de navigation cet été pour Moluva

Parce que nous avons été un peu optimiste sur la durée des travaux.
Parce que nous avons finallement eu envie d'équiper, refaire, remplacer, modifier beaucoup de choses.
Parce que cet été 2008 est pire encore (qui l'eut cru ?) d'un point de vu météorologique que l'été 2007.
Malgrés notre envie furieuse de nous retrouver en famille à bord.
Malgrés nos envies de mouillages, de detente et de repos.
Malgrés nos envies de mer, de voile, de nature et de rencontres.

La raison veut que nous ne mettrons pas Moluva à l'eau cet été.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERADécallage des bastaings afin de finaliser la rénovation des oeuvres vives.

Ce n'est pas de gaité de coeur, ces vacances là nous les avons rêvées et imaginées des jours durant, Mais nous pensons que c'est la seule décision à prendre, On ne fait rien de bon dans la précipitation et j'ai envie que Moluva notre projet familiale à nous soit une réussite.

Et puis ce n'est pas si grave, même si c'est un peu différent, Treize-Juillet sera bientôt à l'eau et si tous les projets aboutissaient sans difficulté ou contre-temps ça serait ennuyeux.

Je m'imaginais, il y a peu encore, en ce début Aout faire le billet du compte rendu et de la fin des travaux, ce billet là est un peu différent.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAMoluva devra attendre encore quelques mois pour retrouver son coffre.

mercredi 30 juillet 2008

Recensement des Naviplane

Virginie s'amuse à recenser les Naviplane sur un blog spécifique que vous pouvez consulter ici.
Il faut dire qu'avec un bateau fabriqué une vingtaine d'exemplaires ce n'est pas trés difficile.
En ce moment le chantier nous empeche un peu de courrir les ports et autres mouillages mais nous en avons trouvé quelqu'uns.
A notre connaissance deux se trouvent à l'etranger, un en Espagne et l'autre (celui qui à convertit Antoine aux multicoques) serait quelque part de l'autre côté de l'Atlantique qu'il a traversé.

Les prototypes
proto 0 OLYMPUS DIGITAL CAMERA         proto 2
Les bateaux de serie
PIC00782.JPG                   serie8.jpg serie10.jpg
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA Vue extérieure KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
serie19.JPG serie_x.jpg serie_x2.JPG

Vous connaissez, avez possédé ou possédez un Naviplane 710 ou GC qui ne figure pas dans les photos ci-dessus ? Contacter moi !

Un merci particulier à Stephane, Jacques et Bernard qui nous ont permis de retrouver tout ces bateaux et documents.

vendredi 25 juillet 2008

Treize Juillet, sur une route bien connue


28 ans plus tard

C'est ce 11 juillet que 'papi' michel se porte acquereur à son tour d'un voilier, un joli Feeling 326 de 1987.
Depuis 1980 il n'avait plus été propriétaire d'un bateau, d'un vrai j'entend, avec mat et voiles. Les choses ont bien évoluées depuis le mousquetaire de mon enfance à Ajaccio.
GUERLU2.jpg KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
le Guerlu' et Treize Juillet, 28 ans d'ecart, bateaux et zones de navigations ont changés, l'équipage un peu aussi !

Aprés avoir conclu l'affaire au port du Crouesty, ou j'aurais le plaisir de rencontrer (malheureusement un peu trop brievement) eric de Heo et sa superbe Aurore, mon capitaine de pére décide que nous prendrons la mer le lendemain 12 juillet.

Même route, conditions méteo trés differentes

Nous savions depuis hier que le vent ne nous serait pas favorable cette fois-ci.
Ce convoyage, du Crouesty à concarneau ou un ber à proximité de Moluva attend Treize Juillet, se fera essentiellement au prés.
Cela-dit les vents de 15 à 20 noeuds de Sud-Ouest annoncés par Meteo France devrais nous permetre d'avancer convenablement.
C'est à 9hOO ce 12 juillet que nous quittons le Crouesty. La mer est belles et les conditions bien qu'humide du fait de grains eparses nous permetent de progresser à une vitesse moyenne de 5 nds dans le chenal fort bien balisé de la Teignouse.
Je m'amuse à comparer la route que nous empruntons avec celle que nous avions effectués avec Moluva trois mois plus tôt sur mon GPS traceur.
Alors que la presqu'ile de Quiberon disparait dans notre sillage, les conditions forcissent crescendo.
Je suis un peu inquiet car la seule bosse de ris que nous avions mis en place par exces de confiance au Crouesty commence à être insuffisente, il faudrait prendre un deuxieme ris.
Le bateau se vautre dans les rafales qui atteignent maintenant 7 beaufort.
Toujours au prés et filant a plus de 6nds nous passons rapidement un voilier d'une dizaine de metres qui faisait route de concert avec nous depuis Quiberon, eux sont maintenant sous deux ris, genois enroullé et au moteur.
          le Feeling 326 est un bon bateau, au prés dans de fraiches rafales, sur-toilé nous ne nous sentirons jamais en danger.

je les regardes faire des embardés dans une mer qui grossit de plus en plus.
Aprés avoir pris un deuxiéme tiers de genois, non sans quelques difficultés avec l'enrouleur récalcitrant et une filliére qui n'a pas trouvée meilleur moment pour se désolidarisée de son ridoir, le bateau redevient à peu moins dur.
Toute fois toujours trop ardent et partant regulierement au loffe sans crier gare, il me faut garder une main sur l'ecoute de gv afin de pouvoir choquer en grand à tout instant.
Ayant été trop occupé pour penser à manger quelque chose le mal de mer commence à poindre .
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAPas mecontent tout de même d'être bien à l'abris à Port-Tudy.

Enfin, arrivant du côté abrités de Groix, nous pouvons enfin relacher quelque peu avant de rallier Port-tudy pour une collation mais surtout une nuit de repos bien méritée !
Dans la soirée, je capterais par vhf un message partiel relatif à des recherches suite au chavirage d'un catamaran.
La deuxieme et derniere journée de convoyage se déroulera sans histoire toujours au prés dans un régime d'Ouest mais de 2 à 3 beaufort. Les bosses de ris, cette fois à poste, seront inutilisées
Si je devais tirer une conclusion de ces deux jours de convoyage ça serait celle-ci:
Se méfier de l'aspect d'un bateau, sous son allure rutillant, Treize Juillet n'etait pas pret à prendre la mer. Son gréement mal réglé, l'acheminement de sa drosse d'enrouleur etrange et anguleux, ses bosses de ris si courtes qu'elles ne permetaient pas de hisser la GV, sa ligne de mouillage non fixée au bateau et quelques autres nombreux details ont finis de me convaincre que son ancien proprietaire devait se contenter de quelques promenades estivales dans le Golf du Morbihan.
En aucun cas le vendeur n'est responsable de quoique se soit, nous aurions dû vérifier chacun de ces éléments et sommes particulierement inexcusables sur les bosses de ris non à poste !
Moluva d'un aspect pourtant moins joyeux etait infiniement plus apte à prendre la mer au terme de plusieurs jours de préparation minitieuse, nous aurions dû en faire autant avec Treize Juillet !