Mot-clé - bretagne

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 03 juillet 2008

Convoyage: les préparatifs.

75 milles séparent Billiers de Concarneau, ce n'est pas la mer à boire, c'est même une promenade de santé, oui, mais sur un bateau à l'abandon depuis 10 ans quelques travaux et ajout d'équipements ont tout de même étés nécéssaires.
Ainsi avons-nous dû sur trois jours de préparations remplacer le moteur hors-bord, changer deux silent-blocks du gouvernail, le mouillage fut avantageusement modifié, la chaine échangée, un safran refait, le system de dérives ainsi que le gréement vérifié, un nouveau compas installé et quelques autres nombreuses bricoles...

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA


Michel 'papi' vérifit l'ensemble du systeme de barre.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA


La distance importe peu, il y a quantité de choses à faire

Il est assez etonnant de voir à quelle vitesse aprés quelques soins un bateau revient à la vie, Moluva plongé dans un profond et douloureux coma semble, au terme de ces quelques jours de préparations respirer de nouveau.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA


Moluva respire de nouveau, il est pret à partir.

Un nouveau bateau, un bateau différent !


Aprés Sami le cahier des charges familiale etait celui-ci, plus grand, plus confortable, qui echoue, avec un tirant d'eau le plus faible possible au capitaine d'ajouter pas trop lent et avec le moins de travaux possibles !
Le budget lui est plus important que pour Sami (il eut été difficile de faire plus petit) mais toujours relativement limité.

Et pourquoi pas un catamaran ?

J'ignore comment nous en sommes arrivés a avoir envie d'un catamaran mais le fait est que c'est trés rapidement vers ce type de bateaux que nous avons orientés nos recherches.
Nous avons longuement recherchés un bateau d'une taille comprise entre 9 et 10m finallement les discussions avec des passionnés du forum HEO (merci pour leur patience) aidant, la limitation de notre coffre si longuement convoité et peut-être aussi un peu de realisme quand à nos moyens financiers nous ont poussés vers une unité bien plus petite.

Et pourquoi pas un Naviplane ?

Pour des raisons que me sont etrangéres, si il est un secteur ou il est trés difficile de trouver bateau à son pied c'est bien celui des petits catamarans habitable de moins de 9m.
Dans ce secteur c'est le grand equart, soit on trouve de spacieuses caravanes flottantes (catalac 8m, sydney 800, heavly twin 26) soit de furieux engin open aussi beau et rapide que peu confortable en famille (diabolo, aventura 28, corneel ou Aquilon).
Pourtant en cherchant bien Il existe quelques trés rares bateaux de compromis, ni "caravane", ni "mouille-cul", Le Naviplane est de ceux là,

catalac 8





Le spacieux catalac 8m, des arguments mais ne plaisait pas au capitaine.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA





Le naviplane 710, à mon sens un catamaran de compromis.

aquilon.jpg





le superbe et racé Aquilon 765 (merci tangnard), peu adapté à notre usage familiale.




Trés rare Naviplane...

Notre choix etant arreté, je me met en quête du bateau, premiere constatation peu sont construit, à ma connaissance et aprés quelques recherches une vingtaine, deuxiéme constatation peu sont en vente, en fait un seul à ce moment là, troisiéme constatation, quand on a trouvé un naviplane qui vous convient on discutte pas, même par principe, on signe de suite !
Ca se vend trés vite ces bêtes là, bateau en vente une semaine, 3 offres !
J'apprendrais que j'etais la plus faible, je n'avais pourtant oté que 5% d'un prix qui me semblait deja relativement élevé,..

Entremetteur anonyme.

Ecoeuré, dépité, clairement faché et agassé, la colére me prend et j'innonde les sites de petites annonces à coup de "cherche naviplane", à ce moment là les 5 premiers liens de l'ami google sur l'argument "naviplane" debouche sur mes petites annonces (aujourd'hui un autre a copié la technique, salution bernard).
Les semaines s'ecoulent quand aprés un long moment, un message anonyme et trés bref m'oriente vers un naviplane qui se trouverait sur la commune de Billiers et me laisse un numero de télèphone portable.
le proprietaire d'un naviplane repond à ce numero, etonné par mon appel car personne n'est sensé savoir qu'il compte mettre en vente son bateau, il ne l'a d'ailleur qu'envisagé. rendez-vous est pris tout de même pour le visiter.
Aujourdh'ui encore nous ignorons le vendeur comme moi qui peut-être ce bon samaritain et entremetteur anonyme.

Avec le moins de travaux possible avais-je dis...

Arrivé sur les lieux, la premiere bonne surprise est qu'il sagit là d'une des trés rares version de naviplane à mat rotatif, cette version est équipé d'un gréement de 10m en 3/4 au lieu d'un tube de 9m grée en tête.
ce mat dont la rigidité est assuré par une triangulation à l'avantage d'être dépourvu de pataras ce qui permet l'usage d'une voile à fort rond chute, c'est ce type de grand-voile qui se trouve sur les catamarans recent.
La deuxiéme bonne surprise est que le vendeur en demande un prix tres faible mais ce n'est pas sans raison. navi1





"Caféclop" qui allait devenir Moluva, laissé aux bons soins de dame nature sur son coffre...



Le bateau est à l'abandon depuis 10 ans (2 journée de navigation sur ces dix années de propriété), il est dans un triste etat, l'ensemble du gréement courant est à remplacer, il faut le ré-équiper totalement, des "visiteurs" se sont appropriés de nombreux elements, frigo, héolienne, evier !?, compas ont disparut...
le refit va couter plus cher que le bateau c'est certain !
Pourtant, sous cette epaisse couche de crasse qui a tout d'une epave je ne décéle aucun probléme d'ordre structurelle rien qui le condamnerait à mes yeux,
Moi qui ne voulait surtout pas me lancer dans d'importants travaux je me porte,devant le regard inquiet de virginie, acquereur d'une presque-epave.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA





Echoué dans sa vasiere, "Caféclop" fait peine à voir

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA





Le gréement courant est pourri, le pont couvert de crasses

Premier amour


Sami, un sacré caractére.

Allez comprendre pourquoi, lorsque nous avons décidé d'acheter un voilier pour enfin profiter pleinement de l'ocean depuis notre arrivée en Bretagne le Samourai des chantiers C.N.S.O. nous a tout de suite plu.

pouet




Juste aprés la mise à l'eau.






A bien y réfléchir il n'etait pourtant pas trés adapté à une configuration familiale comme la notre, Joli, solide (stratifié epoxy), rustique, pas cher et trés bon marcheur le Samourai avait bien des arguments pour lui mais certainement pas celui d'être adapté à une famille de cinq !
Avec ces malheureux 1m35 de hauteur sous barot, ce brave voilier de 1969 a connu, lorsque nous nous cognions la tête, sa part de jurons divers et variés.
Pourtant, à la barre, pour peu que eole ne fut pas trop faineant ce merveilleux régatier d'une autre époque avait tôt fait de se faire pardonner tant il donnait de lui même. 7,40m de bonheur qui pouvait en remontrer à bien plus recent et plus grand que lui, particulierement au prés.
La "bombe" de Michel Bigoin et Daniel Duvergie (les architectes), titrait un journaliste de Voiles & Voiliers dans une edition speciale occasions.

Sami_2.jpg Sami1.jpg


Sami, au prés, dans la brise, des conditions ou il excellait particulierement.





Sami nous a quitté fin 2006, non sans quelques larmes de virginie et des mousses, nouveau compagnon d'une famille avec chien et enfants, finallement et etrangement similaire à la notre.

Sami_4.JPG




Partie de cartes dans le chaleureux mais petit carré

mercredi 25 juin 2008

Notre famille mais aussi un équipage !


Je ne pouvais commencer ce blog sans que les présentations d'usages soient faites, voici donc l'équipage de Moluva, notre petite famille:

Morgane dite "gaga". mousse Morgane.jpg

Lucas dit "lulu". mousse lucas.jpg

Valentin dit "boubou". mousse boubou.jpg







Virginie dite "maman". chef d'équipage Virginie.jpg

Sylvain dit "papa". capitaine moi.jpg

Michel dit "papi". formateur papi.jpg






Uthes dite "mouchette". toutou à son papa mouchie.jpg

Anouck dite "nounouk". toutou à sa maman nounouck.jpg







N'hésitez pas à nous contacter à cette adresse ou à commenter ce blog, pour toutes remarques, subgestions, critiques, encouragements ou tout simplement nous passer un petit bonjour.
sylvain.aumercier<arobase>gmail.com
Sans oublier de remplacer le <arobase> par le caractére adéquate: @