Convoyage: C'est parti !

C'est donc le 5 mai à 8h45, profitant d'une fenetre meteo favorable que nous décidons de partir.

L'ambiance est un peu tendu, nous n'avons jamais navigué en catamaran, nous ne connaissons pas le bateau, Il y avait tant de choses à faire, n'avons-nous pas oublié de controler un élément essentiel avant de prendre la mer ?

L'epais brouillard dans lequel nous nous engageons et disparissons à la sortie du petit port de Billiers n'aide pas à detendre l'atmosphére. Ce n'est qu'en fin de matinée qu'un poussif vent de sud-est de 5nds chassera les dernieres nappes.

Le ciel bleu et la température trés douce aidant, le morale remonte. Le bateau ne nous ayant du reste pas semblé de par son comportement si different d'un monocoque nous envoyons le spi.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA





Envoi du spi, nous le garderons deux jours durant

Ce n'est qu'une fois la Teignouse (phare de la pointe de Quiberon) passée, vers 18h30, que nous décidons de faire halte pour la nuit à Port-Maria, petit port de pêche ou stationnent quelques ferrys. Ce port semble avoir tourné le dos définitivement à la plaisance.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA





Moluva seul voilier et plus gros bateau de plaisance ce soir là à Port-Maria.

Le lendemain sera tout aussi calme, à peine les vents monteront-ils à 7-8 nds au sud de Groix, zone ou Moluva nous gratifiera sous spi d'un extra-ordinaire...5,5nds !
le bateau n'avance guére contenu des deux brouettes de moules et algues diverses qui se trouvent sous sa caréne et nous arriverons sur Concarneau à 19h00 sans le moindre vent et dans une mer d'huile, piteusement au moteur aprés ces deux jours de convoyage effectuées à une vitesse moyenne de 4 nds...

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA





Moluva arrivé à Concarneau au terme de deux journées sans vent.

Pas de conclusion non, les circonstances ne s'y pretent absolument pas (carénes degueux, pétole et seulement 75 milles effectués), j'attendrais pour cela la fin de la refection qui va s'engager alors.
Pour l'heure, non sans une certaine satisfaction nous prenons à bord et en famille, venue nous rejoindre, notre premier apero.
Moluva est arrivé chez lui.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet